Les bases de la respiration

Tous les jours nous respirons mais savez-vous vraiment à quoi sert ce mécanisme et son fonctionnement ?

La respiration c’est :
– L’approvisionnement de l’organisme en dioxygène ou O2 lors de l’inspiration
– Un rejet de dioxyde de carbone ou CO2 lors de l’expiration

C’est un processus physiologique contrôlé par :
– Le système nerveux autonome –> c’est une fonction INCONSCIENTE : je respire sans m’en rendre compte
– Le système nerveux somatique –> c’est une fonction VOLONTAIRE : je peux contrôler ma respiration

L’O2 rentre par le nez  et la bouche  –> traverse la trachée –> entre dans les bronches –> passe par les bronchioles –> et va jusqu’aux alvéoles –> échange gazeux d’O2 et de CO2 entre l’air et le sang –> le CO2 fait le chemin inverse

Le diaphragme thoracique :
– Muscle respiratoire principal
– Sépare les organes de l’abdomen et du thorax
– Est un lieu important de passage pour l’oesophage, des artères, nerfs, veines…
– Nombreuses insertions musculaires

Les muscles intercostaux :
-Entre les côtes
– Surtout utilisés lors d’un exercice intense (grandes inspirations et expirations)

La RESPIRATION VENTRALE c’est lorsque le ventre se gonfle à l’inspiration et qu’il rentre à l’expiration.
Les muscles respiratoires se contractent –> le diaphragme s’abaisse –> la cage thoracique augmente de volume –> les poumons aussi –> l’air rentre dans les poumons
– Le diaphragme en se baissant rapproche les viscères et le ventre ressort.
C’est l’inverse à l’expiration.

La RESPIRATION THORACIQUE qui va être plutôt haute et localisée au niveau du thorax peut être a l’origine de certains maux. Une période stressante mais aussi le fait par exemple de ne jamais avoir abordé le sujet du fonctionnement de la respiration peuvent être à l’origine d’un blocage au niveau du diaphragme et ensuite des douleurs.

DONC
Bien respirer c’est déjà comprendre comment ça marche –> c’est un mouvement qui doit être harmonieux, fluide et logique au niveau de l’abdomen et du thorax –> s’entraîner à prendre de l’air et gonfler le ventre à l’inspiration et l’inverse en soufflant –> moins de risques de compensations et douleu

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *